Blog de Patrick d'Humières

L’appel du World Forum de Lille pour une RSE universelle – 10 octobre 2016

12 octobre 2016
maxime-dufour-photographies_3761-copier-1080x720

« Le World Forum de Lille appelle à une accélaration de la prise en compte de la RSE pour que la mutation des modèles d’entreprises renforce aussi leur utilité sociale. Il invite les acteurs de la RSE à participer à un processus de dialogue et de convergence sur la RSE »

Le temps est compté pour affronter les grands défis de l’économie mondiale que sont le climat, la gestion des ressources, la création d’emplois, la confiance dans l’entreprise et le respect de valeurs éthiques et de la transparence dans les affaires.
L’affirmation récente par les Nations Unies d’Objectifs de Développement Durable (SDG’s), à atteindre en 2030, est l’occasion pour les entreprises d’intégrer la durabilité au cœur de leur modèle économique et d’affirmer une dimension d’utilité sociale qui fait largement défaut à l’économie mondiale. La RSE consiste à faire évoluer les modèles économiques dans le sens de la durabilité, au niveau de la gouvernance, à se donner des objectifs de résultat et à affirmer une vision d’utilité pour le compte de toutes les parties prenantes ; elle doit être pratiquée de façon plus exemplaire et reprise dans les politiques publiques d’incitation, pour devenir universelle rapidement.
Pour cela, les entreprises disposent de nombreux outils et de méthodes mises en place depuis des années qu’elles peuvent utiliser librement tout en se donnant des standards de durabilité élevés, au-delà du respect de la loi, dans une recherche de « smart-mix » (cf. régulation, incitation, reconnaissance, accords). La convergence mondiale des approches est attendue par les entreprises. Il faut aussi encourager une plus grande transparence intégrée des critères ESG dans les rapports financiers, dans le sens de la Directive européenne, pour présenter aux investisseurs la matérialité des résultats significatifs au regard des impacts prioritaires et afficher la trajectoire d’application de l’Accord de Paris pour la décarbonation des activités.
Il faut compter sur les marchés financiers, les fonds souverains, les bailleurs de fonds, les acteurs du développement local et les politiques publiques pour pousser fortement la reconnaissance des entreprises les plus engagées.
La RSE, au service cette mutation durable de l’économie, ne doit pas hésiter à s’affirmer plus dans la société civile, en s’appuyant sur les jeunes générations qui l’espèrent fortement, pour formaliser un modèle de management responsable, dans l’enseignement et la formation et dans les organisations en général.
Pour contribuer à ce mouvement d’accélération nécessaire de la RSE au sein de l’économie mondiale, le World Forum de Lille appelle les acteurs en charge de ces questions à travailler ensemble dans des voies convergentes et coordonnées. Il conviera chaque année à Lille les acteurs qui voudront stimuler cette dynamique RSE, afin qu’en 2020 elle soit reconnue comme « le modèle d’économie de marché responsable » porteur de la durabilité et soutenu par les instances de régulation, nationales et internationales.

Vous aimerez aussi